ARNAUD Clément, Directeur d’Agence RBMG Casablanca.

Si quelqu’un veut faire du business au Maroc, Casa est presque une obligation

A. Clément.

 

Nous avons interviewé Arnaud Clément, nouveau franchisé RBMG, à l’occasion de
l’ouverture de son agence RBMG à Casablanca.

Après avoir suivi l’enseignement de L’INSEEC Paris en Management business et stratégie d’entreprise, il travaille notamment pour Canon puis pour EMTEC et LaCie où il est en charge des comptes e-commerce et retail. Chez Lavazza ensuite, il gère les comptes GSS et e-commerce. C’est lui, entouré de ses équipes – il ne manque pas de le préciser – qui ouvre
Amazon à ce géant de l’industrie mono-produit et qui met en place le SAV de la marque. Un peu plus tard, il quitte l’alimentaire pour la puériculture et fort de son expérience chez Lavazza ouvre à Cybex les portes d’Amazon et plus généralement du e-commerce.

Pourquoi s’associer au groupe RBMG ? 

 

C’est donc un nouveau profil qui intègre le réseau et qui ajoute au large éventail des expertises RBMG ses compétences en stratégie commerciale et marketing. Lors de notre entretien, Arnaud fait d’ailleurs référence à la « promo RBMG 2018 » et aux précédentes : « On vient tous de milieux différents ; lors de notre formation à Toulouse, il y avait un futur franchisé qui avait déjà ouvert deux franchises en boulangerie, un autre qui venait du commerce du vin, une autre, de la banque… On pourra tous s’apporter les uns les autres… Il n’y a pas de formatage « grande boîte », on a une vision plus opérationnelle. » Le clin d’œil à ses nouveaux compagnons n’est pas anodin.

Arnaud Clément revient sur ce qui l’a décidé à ouvrir une franchise RBMG : les valeurs et la solidarité. Il considère ses nouveaux collaborateurs comme une force et se projette : « Dès aujourd’hui, je peux offrir à un client la puissance d’un groupe et la proximité. Je suis présent sur le marché local mais j’ai derrière moi toute une équipe avec un appui certain et une présence très forte. »

Ce sont donc les valeurs du groupe qui dans un premier temps ont retenu son attention, lui qui, tout juste arrivé à Casablanca, enchaîne les mauvaises expériences dans deux sociétés différentes. C’est ce qui le pousse à vouloir créer son entreprise mais aussi à redonner au travail ses lettres de noblesse. « Jusqu’ici, en France, j’étais beaucoup plus carriériste, nous dit-il. Le Maroc m’a donné l’opportunité de vouloir choisir autre chose que le salaire avant tout. Je voulais trouver des valeurs et ça ne me disait rien même en gagnant bien ma vie de me lever tous les matins avec la boule au ventre. »

Pourquoi avoir choisi la voie de l’accompagnement des entrepreneurs et des petites entreprises ? 

Le réseau lui a ouvert ses portes car, si les valeurs coïncident, Arnaud Clément a bien la vision et l’expérience requise de l’homme de terrain tel que revendiqué par RBMG. « J ’ai été commercial, commercial grands comptes, directeur commercial et mes problématiques quotidiennes étaient celles que rencontre un créateur, une TPE, une PME et même un grand groupe. J’avais cette expérience aussi bien en France qu’au Maroc. Je pense avoir prouvé mes compétences par le passé et je voulais les mettre à profit pour un créateur ou une TPE. Cela me semblait pertinent. »

Pourquoi avoir choisi Casablanca ? Plus généralement, le Maroc ? 

Enfin, quand on lui parle de son implantation à Casablanca, il vante les mérites de cette ville. « En France, on a Paris ; au Maroc, on a Casa mais de manière encore plus sensible. Casa et les agglomérations autour c’est 40 % du PIB marocain. Tout se passe ici. Rabat, la capitale économique et juridique est à une heure ; Marrakech, la capitale touristique est à deux heures et demi.  La situation geographique et économique de Casablanca est très forte. Ici, tout mène à Casa, tous les grands groupes sont là et tout l’écosystème qui tourne autour. Si quelqu’un veut faire du business au Maroc, Casa est presque une obligation. » L’attractivité de la ville au sein du Maroc est un atout indéniable. Néanmoins, Arnaud ne se place pas en conquérant. De son histoire personnelle, il a tissé un lien particulier et très fort avec le Maroc. Il ne peut que constater les différences entre le pays dans lequel il s’est formé et a fait ses premières armes, la France, et celui qui l’accueille aujourd’hui. Pragmatique, il expose avec son point de vue d’entrepreneur : « La France a un savoir-faire qui peut s’exporter. J’ai été dans des sociétés structurées avec des organisations, des méthodologies qui m’ont apportées des connaissances et des expertises métiers assez fortes. Je peux emmener cette rigueur à certaines entreprises marocaines, notamment dans tout ce qui est lié à la distribution et à la logique distributive d’un produit, ce que l’on appelle le « go to market », les techniques de commercialisation et l’écosystème qui gravite autour. J’ai travaillé dans plusieurs domaines : alimentaire, électronique, puériculture, je possède une vision globale d’un marché. Le fait d’avoir travaillé dans le e-commerce est aussi un atout puisqu’il se développe ici et qu’il connaîtra des problématiques rencontrées en France il y dix ans. »

Que peut-on souhaiter à l’agence RBMG Casablanca ? 

 

Pour conclure cet entretien nous lui avons demandé ce que l’on pouvait souhaiter à RBMG casa. « La réussite, la pérennité et l’épanouissement dans ses valeurs » nous a-t-il répondu. C’est ce que nous lui souhaitons et aussi : « Bienvenue, Arnaud, dans le réseau RBMG ! »

Leave a Reply